Ligue reconnue d'utilité publique. Fondé par Mademoiselle Sophie Niess en 1913

Un livre plus actuel que jamais:
Plaidoyer pour les Animaux de Matthieu Ricard
Alarm Editions ISBN-10:2370730285

"Nous tuons chaque année 1'060 millards d'Animaux pour notre consommation. Un massacre inégalé dans l'histoire de l'Humanité qui pose un défi éthique majeur et nuit à nos sociétés: cette surconsommation aggrave la faim dans le monde, provoque des déséquilibres écologiques, est mauvais pour notre santé.


En plus de l'alimentation, nous instrumentalisons aussi les Animaux pour des raisons purement vénales (trafic de la faune sauvage), pour la recherche scientifique ou par simple divertissement (corridas, cirques, zoos).

Et si le temps était venu de les considérer non plus comme des êtres inférieurs mais comme nos "concitoyens" sur cette terre?

Nous vivons dans un monde interdépendant où le sort de chaque être, quel qu'il soit, est intimement lié à celui des autres. Il ne s'agit pas de s'occuper que des Animaux, mais aussi des Animaux.

Cet essai lumineux met à la portée de tous les connaissances actuelles sur les Animaux, et sur la façon dont nous les traitons. Une invitation à changer nos comportements et nos mentalités."
 
 
Critique par Monsieur Maxime Lumière
Matthieu Ricard, moine bouddhiste depuis plus de 40 ans, après avoir été expert en biologie moléculaire, est devenu un écrivain et un conférencier hors pair, écrivant principalement sur le thème de la compassion. Il s’est fait une spécialité de rédiger des plaidoyers.
Après ‘’Plaidoyer pour le bonheur’’ et ‘’Plaidoyer pour l’altruisme’’, il s’est penché sur un ‘’Plaidoyer pour les animaux’’. Cet essai plaide la cause des animaux dans nos sociétés modernes et technologiques dans une perspective historique, philosophique et individuelle.
 En quelque sorte, il convie les lecteurs à exercer leur patience et leur compassion envers l’ensemble des êtres sensibles. Et le moins que l’on puisse dire est que ce livre est un diamant rare. Chaque page contient de nombreuses paroles de sagesse et le message complet du livre est celui d’un optimisme sans faille.  Citons cette superbe phrase de l’auteur : ‘’Chaque vache veut être heureuse. Chaque poussin veut uniquement être libre. Chaque ours, chien ou souris expérimente la tristesse et endure la douleur aussi intensément que n’importe quel être humain’’. Ricard s’appuie aussi sur des citations fortes de personnalités littéraires : ‘’Les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis’’ (Georg-Bernard Shaw) et ‘’On n'a pas deux cœurs, un pour les animaux un pour les humains ; on en a un ou pas du tout’’ (Alphonse de Lamartine).
‘’Plaidoyer pour les animaux’’ de Mathieu Ricard est un essai philosophique et spirituel, rédigé avec beaucoup de justesse et une bienveillance de ton tout à fait adéquate. Il porte sur la cause des animaux en rapport avec nos sociétés modernes. Ricard établit le constat terrible qu’annuellement 60 milliards d’animaux terrestres sont tués et 1 000 milliards d’animaux marins utilisés pour notre consommation». Ce massacre organisé à grande échelle (‘’zoo-cide, selon le néologisme de l’auteur) dans la souffrance et l’absence de respect à l’égard des victimes nous pose de nombreux défis éthiques, qui sont nuisibles à notre société non seulement en Suisse, mais dans la majorité des pays européens. En effet, cette surconsommation péjore la faim à travers le monde, nuit à notre santé et surtout entraîne des déséquilibres environnementaux.
Non seulement les animaux servent à alimenter les humains, mais ils sont utilisés à d’autres fins, pour assouvir les différents besoins humains : trafics de la faune sauvage ; recherche scientifique ; activités récréatives (cirques, zoos, corridas, etc.).
L’auteur ne tombe pas dans le moralisme dogmatique ; il a l’unique objectif de nous faire prendre conscience des conditions exécrables dont les animaux sont traités et reproduits, tant dans les élevages que dans les abattoirs, dont la sordide réalité est sciemment cachée au monde extérieur.
Avec habileté, il nous énumère quelques excuses, dont nous nous parons pour dissimuler le ‘’zoo-cide’’ : ‘’Les animaux ne souffrent pas, ou du moins pas comme nous », ou bien tout simplement « il faut bien vivre ». Des affirmations pour s’acheter une bonne conscience, pour se voiler la face devant les souffrances atroces commises à l’égard des animaux, pour normaliser l’indicible, à l’extrême opposé de ce qu’affirmait Marguerite Yourcenar : ‘’il me déplaît de digérer les agonies’’.
Ricard démontre brillamment que l’homme se conçoit comme le détenteur de la vérité, le défenseur de la civilisation, Durant de nombreux siècles, la vision dominatrice de l’homme ‘’animal doué de raison’’ par rapport à l’animal a prédominé et prédomine encore largement dans notre société. En fait, l’auteur souligne à juste titre que nous sommes tous des êtres sensibles, détenteurs d’une âme et que les animaux ne sont pas simplement des ‘’machines’’, comme l’affirmait le philosophe Descartes.
Ricard exprime avec passion et compassion qu’il ne s’agit pas d’humaniser l’animal ou d’animaliser l’humain, mais simplement de pouvoir dégager de l’empathie envers les êtres sensibles les plus vulnérables et de ne plus considérer les animaux dans une relation hiérarchique.
Avec une très grande finesse, l’auteur analyse l’évolution historique et philosophique de nos rapports aux animaux et recourt aux grands penseurs pour étayer son propos. Nous pouvons ainsi mieux saisir pourquoi nous sommes parvenus à cet état de faillite morale et à justifier l’indicible face à la souffrance animale. Comme le souligne l’auteur tchèque Milan Kundera : ‘’Le véritable test moral de l’humanité (…), ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et c’est ici que s’est produite la plus grande déroute de l’homme, débâcle fondamentale dont toutes les autres découlent’’.
Ricard passe en revue les nombreux aspects de la maltraitance face aux animaux, tant passée qu’actuelle : le bien-fondé de l’expérimentation animale, dans l’exemple des petits singes séparés de leur mère pour tester la profondeur de l’attachement maternel ; notre compassion sélective, à savoir nous mangeons de la viande provenant d’animaux ayant subi les pires souffrances en abattoir, tout en considérant notre chien ou notre chat comme un membre de la famille.
La grande force de cet ouvrage est que l’auteur ne souhaite pas porter de jugement, ni influencer l’opinion publique : ‘’Loin d'accabler quiconque, mon but est d'inspirer et de partager les connaissances scientifiques, qui devraient nous amener à transformer nos comportements et nos mentalités dans toutes les formes de relations que nous entretenons avec les animaux".
On ressort de la lecture de ce livre avec de véritables interrogations sur nos rapports à nos amis animaux. Avec intelligence et empathie, Ricard nous invite à promouvoir non seulement les droits humains, mais aussi ceux des animaux, bref de tous les êtres sensibles. Prendre conscience que la vie animale a une valeur intrinsèque est un énorme défi qui se présente aux humains et qu’il doit sérieusement être pris en compte dans un monde de plus en plus interdépendant.

Maxime Lumière

Commentaires


Voulez-vous contribuer à notre forum?
Voulez-vous suggérer des articles et des idées?

envoyez-nous votre matériel ou contactez-nous pour plus d'informations
 
le Comité évaluera les contenus en harmonie avec notre Mission

Invitez les amis à visiter notre site web, partagez les liens et les articles sur les réseaux sociaux, utilisez les boutons "J'aime" et "G+1" !
Aidez-nous à faire connaître nos activités et notre engagement !

Placements Urgents

IMAGE

Lily et Mila

Dû a de graves problèmes d’asthme d’une petite fille depuis sa naissance, sa famille se voit contrainte de chercher un nouveau foyer pour ses...

Je cherche une famille...

IMAGE

Anastasia

Elle a été trouvée sur un chantier où le grutier avait pour coutume de partager son casse-croûte avec elle. Remarquant qu’elle perdait...

IMAGE

Mimi

La petite Mimi rêve d’espaces verts, de bonnes odeurs de nature et de rencontres excitantes avec des minons voisins… avec bien sûr des câlins...

logoLigue Vaudoise pour la Défense des Animaux et contre la Vivisection
pour la défense des animaux exploités et maltraités

adresse :
Ch. De la Grangette 171
La Croix-sur-Lutry
CH-1090 Suisse
 
contact :
tel. (+41) 021 791 20 36
info [@] defense-animaux.ch

module de contact

 
horaires :
ouvert tous les jours
de 15h00 à 19h00
 
les images et le contenu des articles mentionnés ou publiés par d'autres auteurs sont propriété des respectifs auteurs
  • site web, graphisme et template
  • @ Amnis Garage
  • Amnis Garage
  • réalisé par Andrea, Barbara, Evaristo, Federica, Max



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies
pour améliorer votre navigation et votre expérience du site et pour réaliser des statistiques de visites.